Pour candidater à un poste, les DRH demandent le CV du candidat, assorti d’une lettre de motivation.

Chez Sphère des RH, nous y accordons une attention toute particulière. Alors, quels sont les éléments clés d’une lettre de motivation appréciée des recruteurs ?

 

Le recrutement induit une lettre de motivation personnalisée et adaptée

Tout d’abord, la lettre doit être propre au candidat et authentique. Les recruteurs n’apprécient pas les copier-coller d’Internet ou les courriers qui « ratissent trop large ». Mettez-vous à la place de l’employeur, il a envie de recruter un collaborateur intéressé par SON entreprise. Une lettre de motivation, si elle ressemble à un emailing, aura plutôt un effet « repoussoir » chez Sphère des RH. Bien entendu, un grand intérêt est porté à la profession actuelle du candidat, mais aussi à l’articulation entre les différentes expériences du CV. La lettre de motivation est donc un excellent moyen d’expliquer les changements de postes, les raisons qui auront conduit un candidat à reprendre des études, faire une pause, se lancer dans un projet personnel par exemple…

Inclure des informations sur l’entreprise démontrera que le candidat a pris un certain temps pour se renseigner sur l’entreprise, mais attention : recopier les informations glanées sur l’entreprise, en 1ère page de Google, n’a aucun intérêt pour le recruteur ou l’employeur, qui connaissent déjà ces éléments. On devra donc ressentir les efforts de synthèse et de personnalisation dans le courrier du candidat.

Se pencher sur la maîtrise de la langue pour recruter un bon candidat

Concernant la lettre de motivation, les recruteurs sont intransigeants sur l’orthographe et le style. Certes, tous les postes à pourvoir ne nécessitent pas forcément une parfaite maîtrise du français, mais à travers une lettre rédigée correctement, on y verra du respect pour le recruteur et le futur employeur, annonciateur d’un candidat soucieux de véhiculer une bonne image et de produire un travail soigné, même s’il ne s’agit que d’une recherche d’emploi.

De même, la simplicité est particulièrement appréciée : exit les longues phrases compliquées qui alourdissent la lettre, des phrases courtes sont plus percutantes ! Une lettre aérée et ne dépassant pas plus d’une page garantit au recruteur de ne pas se lasser.

 

Donner envie de se rencontrer lors d’un entretien d’embauche

La lettre de motivation sert à accompagner le CV. Si, en regardant le CV du candidat, le recruteur se pose des questions, il va espérer trouver les réponses dans la lettre de motivation.

Par ailleurs, le recruteur attend du candidat qu’il se mette en avant dans sa lettre de motivation, en parlant de
ses qualités et atouts pour le poste convoité, sans toutefois en faire trop. La lettre de motivation est un excellent moyen d’argumenter, en reprenant par exemple certains des prérequis d’une annonce et en expliquant à quelle occasion et dans quelles circonstances la compétence a été mobilisée, y compris dans un contexte non professionnel ; cela démontrera au recruteur que le candidat a bien compris pourquoi cette qualité est exigée.

Enfin, en tant que recruteur, il ne faut pas regarder uniquement le CV, car la lettre de motivation peut être déterminante, de par son contenu, sa qualité et sa cohérence. A contrario, elle peut aussi, si elle est trop mal rédigée, écarter définitivement une candidature. Les DRH de Sphère des RH l’ont expérimenté récemment, au travers d’une lettre trop agressive, trop incisive, trop longue, qui ne donnait pas l’image d’un candidat équilibré.

En bref, un bon candidat est quelqu’un dont la lettre de motivation est claire, complète, mais non exhaustive. En effet, elle doit donner envie au recruteur d’en savoir plus sur lui et son parcours et donc de le rencontrer pour un entretien.